Sensibilisation à Conakry: des jeunes guinéens font de la lutte contre l’excision, leur cheval de bataille

28 - 9 - 2019 0

Initié depuis le 18 septembre dernier à lansanaya barrage, le projet "une femme, une image" est le fruit de la collaboration entre la structure "Guinée challenge" et le " Club des Jeunes filles Leaders de Guinée" (CJLG) dans le but de lutter contre l’excision dans notre pays.

Il s'agissait de faire dix jours de campagne de sensibilisation dans les marchés et grands carrefours de la ville de Conakry avec un groupe de jeunes filles âgés de 10 à 20 ans engagés pour le respect de la dignité humaine. A tour de rôle, ces jeunes filles transmettent des messages de sensibilisation dans nos langues vernaculaires pour permettre à la population de comprendre le contenu et impacter plus de monde.

Selon la Secrétaire Générale du (CJLG), mademoiselle kadiatou konaté, ce projet consiste a représenté de manière graphique à travers les tableaux sur lesquels figurent l’image des femmes qui souffrent des séquelles de l’excision. La Guinée occupe le deuxième rang mondial, plus de 95 % des femmes ont été victimes de cette pratique. Plus loin, elle affirme que pour trouver des résultats à ce fléau, seul un combat collectif pourra nous permettre d’éviter à nos jeunes sœurs ce que nous avons subit".

Prenant la parole, l'Administrateur Général de l’ONG "Guinée challenge", M. M’Baye Fall ‘’lefa’’ n'a pas manqué de souligner que "Guinée Callenge" est une ONG de jeunes qui ont pensé à changer les choses dans le pays afin d' impacter positivement notre environnement.,

Continuant son speech, il souligne ceci:« Nous, on dessine une image et à vous la parole. On peut mettre notre art au service de ces jeunes pour sensibiliser la population sur les questions de femmes, sur les violences faites sur le genre à travers une image, donc notre objectif est de mettre les femmes au cœur du débat citoyen".

A rappeler que pendant ces dix jours plusieurs artistes sont venus accompagner cette initiative, une manière pour eux de contribuer à l’émancipation de la conscience et du débat sur l’excision et les violences basée sur le genre en Guinée.

Aly Bangoura


COMMENTAIRES

mercredi 01 avril 21:31:59

 
 
 
 
 

Montius nos tumore inusitato quodam et novo ut rebellis et maiestati recalcitrantes Augustae per haec quae strepit incusat iratus nimirum quod contumacem praefectum, quid rerum ordo postulat ignorare dissimulantem formidine tenus iusserim custodiri.

224 © Copyright 2018, Tous droits réservés Site réalisé par: Poptrafic