Deux présumés violeurs présentés à Conakry devant la presse

4 - 4 - 2019 0

L'Office de Protection Genre, Enfance et Mœurs (OPROGEM) qui est chargé de la formation et de la sensibilisation face aux violences dont les femmes sont victimes a été saisie sur deux cas de viol sur mineurs. Les présumés violeurs ont été présentés ce jeudi 4 avril 2019 devant la presse.


La violation à l'égard des femmes et filles est l'une des violations des droits fondamentaux les plus fréquentes dans le monde. Selon la Directrice Générale Adjointe de l’OPROPGEM, Marie Gomez, deux cas de viol ont été constatés par son office : « Pour le premier cas, nous avons été saisi par une note manuscrite en date du 10 décembre 2018 et nous avons travaillé en concert avec nos autres collègues pour pouvoir mettre main sur le présumé auteur, parce que depuis qu'il aurait commis son acte, Il est allé en cavale, c'est pourquoi vous constatez la présence de nos confrères de Kérouané qui nous aide à mettre main sur le présumé violeur qui s'appelle Fodé Jacob Toure, âgé de 29 ans. Il est plombier de profession et il aurait violé une fille de 15 ans, qui serait une voisine à lui ».

Plus loin, elle ajoute ceci : « Pour le deuxième cas, nous avons été saisie le 2 avril grâce à la collaboration de nos collègues de la BRB de Kaporo rails qui nous a fait une mise à disposition d'un présumé auteur de viol. Son nom est El hadj Bailo Bah âgé de 21 ans Doxer de profession, Il aurait violé une fillette de 4 ans ».

D’après la DGA de l’OPROGEM "Au jour d'aujourd'hui, tous les procès-verbaux sont déjà près et que dans les heures qui suivent, ils seront envoyés devant les tribunaux compétents afin que ces présumés violeurs soient jugés et condamnés.



Aye Condé

Description : https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-1/p50x50/53531833_159110295081984_6202754484272103424_n.jpg?_nc_cat=109&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=0073cede871b67a344f2aad9f486b02c&oe=5D497966
















COMMENTAIRES

lundi 15 août 09:54:37

 
 
 
 

Montius nos tumore inusitato quodam et novo ut rebellis et maiestati recalcitrantes Augustae per haec quae strepit incusat iratus nimirum quod contumacem praefectum, quid rerum ordo postulat ignorare dissimulantem formidine tenus iusserim custodiri.

224 © Copyright 2018, Tous droits réservés Site réalisé par: Poptrafic