Dr Dansa Kourouma apporte son expertise pour l’élaboration d’une nouvelle Constitution au Gabon

22 - 6 - 2024 0

Le Président du Conseil National de la Transition de Guinée, Dr Dansa Kourouma a apporté son expertise pour l’élaboration d’une nouvelle constitution au Gabon, un pays sous une transition après le coup d’Etat du 30 août 2023 qui a emporté le régime séculaire des Bongo.


C'est à la faveur d'un atelier d'initiation et de renforcement de capacités sur l'élaboration d'un dispositif législatif et constitutionnel dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du Dialogue national inclusif du 20 au 22 juin 2024.


Initié par l'Union Interparlementaire (UIP) et l'Institut International pour la Démocratie et l'Assistance Électorale (IDEA International), avec le soutien du Ministère Néerlandais des Affaires Étrangères dans le cadre de Team Europe Democracy, le Parlement Gabonais (Assemblée nationale/Sénat), cet atelier de trois jours, a permis aux Députés et Sénateurs d’acquérir des rudiments devant leur permettre d'analyser sereinement les principales recommandations politiques du Dialogue national inclusif, en vue de leur implémentation dans le dispositif constitutionnel et législatif.


Sur sa participation Dr Dansa dira : « Mon intervention était axée sur les études de cas des assemblées constituantes dans les processus de transition politique en Afrique… Pendant près de deux heures, j’ai eu le plaisir de partager l’expérience de mon pays à travers les différentes étapes du processus d’élaboration de l’avant-projet de la nouvelle Constitution »


Rappelons ici que Dr Dansa Kourouma, ancien Président de la Société Civile Guinéenne (CNOSC-Guinée) est un expert en matière électoral avant d’être choisi Président du Conseil National de la Transition en Guinée. Il était le fondateur du Consortium pour l’Observation Domestique des élections (CODE); Coordinateur régional du Réseau Ouest Africain pour la Surveillance des Elections (ROASE) et a présidé plusieurs missions des observateurs électoraux dans plusieurs pays d’Afrique.


Grégoire ANKOU






COMMENTAIRES

lundi 22 juillet 05:48:15

 
 

Montius nos tumore inusitato quodam et novo ut rebellis et maiestati recalcitrantes Augustae per haec quae strepit incusat iratus nimirum quod contumacem praefectum, quid rerum ordo postulat ignorare dissimulantem formidine tenus iusserim custodiri.

224 © Copyright 2018, Tous droits réservés Site réalisé par: Poptrafic