CINEMA: L'ONACIG À LA CONQUÊTE DE L'INTERNATIONAL À ROME ET A CANNES .

2 - 6 - 2024 0

Le Directeur Général de l'ONACIG, Mr Noël Lamah, était l'invité spécial de deux grands événements cinématographiques, le Festival de Cannes en France et Rai cinéma à Rome en italie. Mr Lamah qui se fixe pour objectif de redonner au cinéma guinéen ses lettres de noblesse, a mis l'occasion à profit pour présenter les réformes du gouvernement dans le secteur de la culture. Pour lui, le cinéma est un secteur pouvoyeur d'emplois et de richesses, mais aussi un meilleur vecteur du branding national et de promotion du pays.
La participation de la Guinée à cette grande manifestation cinématographique, annonce, selon Mr Lamah, la naissance d'une véritable industrie du 7ème art dans notre pays. Mais il dit qu'il faut des préalables, c'est-à-dire assainir le secteur; ce qui exige des garanties de l'Etat aux investissements dans le domaine (studios de production, productions, salles de cinéma).
Et cette garantie s'exprime par des textes. L'autre défi est de faire du secteur du cinéma une des priorités dans la politique de développement. Déjà le DG de l'ONACIG , Noël Lamah dit que l'espoir est permis avec sur le marché de l'emploi, sept mille jeunes diplômés de linstitut supérieur des arts et métiers de Mory Kanté de Dubreka.
Il faut noter que Mr NOEL Lamah en route pour le Festival de Cannes a fait escale à Rome sur invitation de Mme Cristina Mantis réalisatrice de cinéma, pour assister à l'avant-première d'un film documentaire sur la Migration Afrique-Europe. Les deux ont été amicalement reçus par des diplomates de la mission à la Chancellerie guinéenne à Rome, le 1er Conseiller Traoré Abdoulaye, la 1ère Conseillère chargée de communication, Mme Sangaré Aminata, le conseiller Camara Mohamed Kabèlè, et la 2ème secrétaire au commerce et industrie.


COMMENTAIRES

samedi 22 juin 23:35:54

 
 

Montius nos tumore inusitato quodam et novo ut rebellis et maiestati recalcitrantes Augustae per haec quae strepit incusat iratus nimirum quod contumacem praefectum, quid rerum ordo postulat ignorare dissimulantem formidine tenus iusserim custodiri.

224 © Copyright 2018, Tous droits réservés Site réalisé par: Poptrafic