Présidentielle américaine : Trump refuse de s’engager à reconnaître sa défaite s’il perd face à Biden

8 - 5 - 2024 0

Son refus de reconnaître sa défaite en 2020 avait conduit des électeurs du candidat républicain à prendre d’assaut le Capitole en janvier 2021.

Les craintes quant aux résultats du scrutin présidentiel de novembre se confirment en cas de nouvelle défaite de Donald Trump.

ÉTATS-UNIS - Des déclarations aux airs de déjà-vu. Alors que l’ancien président américain Donald Trump fait face à un procès historique à quelques mois des élections présidentielles, il a quand même trouvé le temps de s’exprimer sur un sujet très discuté à l’approche du scrutin de novembre : la fiabilité des votes.


Dans une interview pour le Milwaukee Journal Sentinel, diffusée ce jeudi 2 mai, Donald Trump a refusé de s’engager explicitement à reconnaître le résultat de son match retour face à Joe Biden. « Si tout est conduit de manière honnête, j’accepterai volontiers les résultats », a déclaré l’ancien président, interrogé sur la présidentielle dans le Wisconsin, État où il avait justement refusé de reconnaître sa défaite face à son adversaire démocrate.


« Mais si ce n’est pas le cas, alors il faudra se battre pour le bien du pays », a lâché comme une menace le milliardaire de 77 ans. Avant d’ajouter qu’il ferait savoir à ses électeurs si jamais un élément de l’élection lui paraissait suspect.


Interrogé alors sur ce qu’il entend par élection « honnête », Donald Trump a expliqué qu’il voulait voir des « normes de votes élevées », souhaitant que « les gens qui votent, votent honnêtement. Je veux que les bulletins de vote soient comptés honnêtement ». Une référence au fait que la dernière élection présidentielle américaine avait été perturbée par la pandémie de Covid-19, amenant de nombreux électeurs à voter par correspondance, ce que Donald Trump avait considéré comme un facteur de fraude. Ce qui n’a jamais été prouvé.

« Si nous ne gagnons pas, vous savez, cela dépend »

Ces propos font forcément écho aux déclarations de Donald Trump à l’issue de la présidentielle de 2020. Donald Trump n’ayant jamais accepté sa défaite face à son adversaire démocrate Joe Biden. Lors d’un autre échange, publié mardi, le tempétueux républicain s’était déjà montré très évasif sur la possibilité de violences politiques dans la foulée du scrutin de novembre.


« Si nous ne gagnons pas, vous savez, cela dépend », avait assuré Donald Trump, dont les partisans, convaincus de sa victoire lors de la présidentielle de 2020 avaient attaqué le siège du Congrès américain dans un chaos inimaginable le 6 janvier 2021. Donald Trump est d’ailleurs poursuivi pour son rôle dans cet assaut du Capitole, et pour avoir tenté d’inverser les résultats du dernier scrutin présidentiel, notamment dans l’État de Géorgie.

« Pour la faire courte : Donald Trump représente un danger pour notre Constitution et pour la démocratie », a répondu un porte-parole de l’équipe de campagne de Biden, en réaction à ces nouveaux propos en interview du milliardaire américain


COMMENTAIRES

samedi 22 juin 22:29:48

 
 

Montius nos tumore inusitato quodam et novo ut rebellis et maiestati recalcitrantes Augustae per haec quae strepit incusat iratus nimirum quod contumacem praefectum, quid rerum ordo postulat ignorare dissimulantem formidine tenus iusserim custodiri.

224 © Copyright 2018, Tous droits réservés Site réalisé par: Poptrafic