Semaine Nationale de la Sécurité Routière: un acte de citoyenneté pour le Ministre Félix Lamah

4 - 12 - 2022 0

le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Bernard Goumou a présidé les travaux du lancement de la semaine nationale de la sécurité routière en présence de quelques membres du Gouvernement, des autorités de la Police, la Gendarmerie, du département des transports ainsi que des acteurs de la société civile guinéenne.

Placée sous le thème « la sécurité routière, un engagement citoyen », la semaine nationale de la sécurité routière, est une initiative du Ministère des Transports en collaboration avec le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile à travers l’Agence Guinéenne de la Sécurité Routière (AGUISER). L'objet est de mobiliser toutes les parties prenantes, afin d’évoquer les enjeux liés à la réduction des accidents de la route en République de Guinée.
Dans son discours d’ouverture, le Directeur Général de l’AGUISER, Thierno Mamadou Barry a indiqué que les accidents de circulations causent près de 1,35 million de décès évitables.
« Évitable oui ! C’est possible ! Si chacun jouait son rôle et assumait ses responsabilités ». A-t-il indiqué
Poursuivant, le Directeur Général de l’AGUISER a rappelé que la sécurité routière n’est pas une prière, plutôt une responsabilité collective qui engage l’État par ses infrastructures, ses ressources et ses hommes, mais aussi l’ensemble de la population.
Dans son allocution, Bachir Diallo, Ministre de la Sécurité et de Protection Civile, a souligné que selon l’Organisation Mondiale de la Santé à la date du 20 janvier 2022, les accidents de la circulation routière entrainent par an environ 1, 350 millions cas de décès, de 20 à 50 millions de blessés graves et légers au rang desquels il y a des handicapés à vie, aussi et surtout une perte économique de 518 millions de dollars US.
«…En 2021 le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile à travers la Direction Centrale de la Sécurité Routière, a enregistré près de 3000 cas, dont 682 blessés et 2000 blessées graves.
… La semaine nationale de la sécurité routière ne doit pas seulement être focalisée sur l’évènementiel. Elle doit aussi être mise à profit pour engager des actions pérennes et concrètes ». A-t-il exprimé.
Le Ministre des Transport Félix Lamah, lui dans sa communication, est revenu sur les statistiques de la sécurité routière, qui constituent de nos jours un fléau qu’il faut combattre, car les chiffres évoqués démontrent la dangerosité de la situation. Ensuite il a attiré l’attention de tout un chacun sur cette situation alarmante dont les principales causes sont : l’excès de vitesse, la conduite sous l’emprise de l’alcool, l’usage du téléphone au volant, etc.
Au cours des travaux de la semaine nationale de sécurité routière;

  • 50 conducteurs et responsables syndicaux seront formés sur les codes de la route et aux gestes de premiers secours ;
  • 50 agents de la polices routières seront formés ;
  • 2000 dépliants et autocollants le Code de la route seront distribués ;
  • Aura lieu une caravane nationale et de sensibilisation à Conakry et dans les régions.


COMMENTAIRES

dimanche 29 janvier 02:05:29

 
 
 
 

Montius nos tumore inusitato quodam et novo ut rebellis et maiestati recalcitrantes Augustae per haec quae strepit incusat iratus nimirum quod contumacem praefectum, quid rerum ordo postulat ignorare dissimulantem formidine tenus iusserim custodiri.

224 © Copyright 2018, Tous droits réservés Site réalisé par: Poptrafic