Journée Mondiale de SIDA:"Poussons pour l'égalité"

6 - 12 - 2022 0

Le Premier ministre, Chef de Gouvernement Dr Bernard Goumou, a présidé la Journée Mondiale de lutte contre le SIDA à l’hôtel Kaloum Primus, en présence de la Gouverneure de la ville de Conakry, du Président de la HAC, des membres du Gouvernement, des représentants résidents et des partenaires techniques et financiers.

Placée cette année sous le thème, ‘’Poussons pour l’Egalité’’, la journée Mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, a pour objectif d'interpeller la conscience des autorités à tous les niveaux et les populations à oeuvrer en faveur des actions concrètes, afin de réduire les blocages, économiques, sociaux et culturels qui entravent la lutte contre le fléau.

Dans son discours d’ouverture, la Gouverneure de la Ville de Conakry a au nom de la population, exprimé sa satisfaction par rapport au choix porté sur la Ville de Conakry pour abriter la cérémonie de la Journée Mondiale de la lutte contre le SIDA.

Ce qui est, selon elle un mérite, car les études démontrent que Conakry reste l'une des villes , après boké, les plus touchées par le VIH /sida avec un taux de prévalence de 2,1% contre 1,5 % sur le plan national.

Pour le Directeur Pays de Plan International Guinée, le thème ‘’Poussons pour l’Egalité’’, nous interpelle tous à l’action et garantir l’accès rapide au service essentiel de lutte contre le SIDA, en revoyant nos attitudes et pratiques qui stigmatisent et discriminent les populations et les personnes vulnérables en raison de leur statut sérologique. Il a également invité tout un chacun de lutter efficacement contre les inégalités qui freinent les progrès enregistrés dans cette bataille.

Dans la même veine, le Coordinateur du Système des Nations Unies, Dr Vincent Martin a tout d’abord rappelé l'importance

du thème choisi cette année qui va en droite pour l’atteinte des objectifs L'ONU /SIDA afin de mettre fin à la propagation du virus de SIDA en 2030. Ensuite, il a interpellé les dirigeants à tous les niveaux d'agir avec un leadership audacieux et responsable pour lutter contre les inégalités qui font perdurer le SIDA.. »

Le Secrétaire général de CNLS, lui dans son discours, a indiqué que le VIH/SIDA, en dépit des résultats enregistrés, constitue toujours un problème de santé publique en Guinée. Avec un Taux de Prévalence de 1,5% au sein de la population en général, les femmes restent les plus touchées avec un taux de 2,1% contre 1,2% chez les hommes.

En terme d’infrastructures, Dr Abass a rappelé que :

  • Les sites de conseil et de dépistage volontaire (CDV), sont passés de 138 en 2017 à 157 en 2022, avec environ 564 000 dépistés
  • Les sites de prévention de la Transmission du VIH de la mère à l’enfant (PTME), sont passés de 485 en 2018 à 530 en 2021 ;
  • Pour la prise en charge des personnes vivant avec le VIH, sur 113 000 malades, 75 000 sont sous traitement antirétroviral soit une prise en Charge de 65% contre 48%.

Dans son discours , le Premier ministre, a assuré les autorités sanitaires, que les questions nationales de santé des populations sont une priorité pour le Président de la Transition ainsi que pour l’ensemble du Gouvernement.

Sur le plan social et culturel, Dr Bernard Goumou a exhorté la population qu’il est primordial de changer la perception sur le VIH/SIDA.

« Tout le monde doit savoir qu’un guinéen, une guinéenne, un enfant guinéen affecté par le VIH/SIDA n'est pas et ne doit pas être un citoyen exclu . Un citoyen non exclu, accompagné, formé et outillé, c’est un acteur de développement de la société, notre société ». A-t-il exprimé.

Pour terminer, le Chef du Gouvernement, a également rappelé que malgré quelques avancées enregistrées ces dernières années, nous sommes loin de résoudre les défis liés au VIH/SIDA à savoir :

  • La mise sous traitement antirétroviral de tous les malades du SIDA dans notre pays
  • La couverture nationale en terme d’offres de services pour l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, le conseil et le dépistage volontaire.


COMMENTAIRES

dimanche 29 janvier 02:07:26

 
 
 
 

Montius nos tumore inusitato quodam et novo ut rebellis et maiestati recalcitrantes Augustae per haec quae strepit incusat iratus nimirum quod contumacem praefectum, quid rerum ordo postulat ignorare dissimulantem formidine tenus iusserim custodiri.

224 © Copyright 2018, Tous droits réservés Site réalisé par: Poptrafic