Guinée : Deux démocrates, héros de l’ère Alpha Condé

8 - 9 - 2021 0

L’histoire donne souvent raison à certains visionnaires et intellects africains qui malgré leur position et rang qu’ils occupent, préfèrent les abandonner pour garder l’honneur. Deux hommes qui aujourd’hui méritent d’être ovationnés. Nous parlons bien-sûr de l’ancien Ministre de la Justice et Garde des sceaux, Cheick Sacko et l’ancien Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, Yéro Baldé. Voici l’acte historique qu’ils ont posé

  • Ministre de la Justice et Garde des sceaux : Cheick Sacko
On se souvient que dans une lettre en date du 20 mai, l’ancien ministre de la Justice et garde des sceaux a annoncé son départ du gouvernement.
Dans son courrier, il déclare avoir demandé au président de la République de procéder à son remplacement. Une requête qui est restée sans suite.
‘’Tirant les conséquences de votre silence depuis le 4 avril 2019, jour de notre entretien de de la remise du courrier vous demandant de me remplacer dans mes fonctions de ministre de la justice, garde des sceaux, je vous présente ma démission du gouvernement’’, écrit Me Cheick Sacko.
Il affirme n’avoir pas été associé à la rédaction de la nouvelle constitution en sa qualité de garde des sceaux. Et compte tenu de sa position personnelle contre toute modification ou changement de la constitution en vigueur, il déclare que président Condé comprendra qu’il n’est plus en mesure de continuer à exercer la fonction de ministre de la justice.
Il dit avoir eu le plaisir et l’honneur le président de la République, le gouvernement et le peuple de Guinée avec dévouement et loyauté durant 5 ans et 5 mois.
La situation actuelle montre qu’il est prévoyant et aujourd’hui il est à honorer. Il a tout laissé pour préserver son honneur, son intégrité.

  • Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique : Yéro Baldé
La Guinée s’est levée le 28 février 2020 avec des rumeurs de la démission de Yéro baldé. Un confrère a révélé l’information en ces termes : « C’est un véritable coup de tonnerre pour le président Alpha Condé, car celui qu’il appelle affectueusement, « mon fils » pour avoir fait plus de 30 ans de combat politique ensemble, vient de démissionner de son gouvernement. C’est ce qu’indique une lettre signée par Abdoulaye Yéro Baldé, jusque-là ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, adressée au chef de l’Etat. Il estime que l’idéal pour lequel ils ont mené trois décennies de combat politique est en train d’être galvaudé au regard de la crise aiguë qui secoue le pays relative à la nouvelle constitution qui permettra à Alpha Condé de faire un mandat de plus ».
Grégoire ANKOU






COMMENTAIRES

Sunday 05 December 19:24:13

 
 
 
 

Montius nos tumore inusitato quodam et novo ut rebellis et maiestati recalcitrantes Augustae per haec quae strepit incusat iratus nimirum quod contumacem praefectum, quid rerum ordo postulat ignorare dissimulantem formidine tenus iusserim custodiri.

224 © Copyright 2018, Tous droits réservés Site réalisé par: Poptrafic