Journée mondiale de la liberté de la presse en Guinée: le COSADD demande la libération d’Amadou Djouldé Diallo

5 - 5 - 2021 0

A l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse célébrée le 03 mai de chaque année à travers le monde, le Collectif de Soutien au Journaliste Amadou Djouldé Diallo (COSADD) arrêté depuis 66 jours a fait une déclaration à la maison mère des journalistes sis à kipé.

C’était le lieu pour ce collectif de rappeler à l’opinion nationale et internationale, les conditions de vie des journalistes en République de Guinée.

Selon le coordinateur de ce collectif, Sayon Camara, plusieurs journalistes font l’objet d’harcèlement judiciaire dont le cas le plus illustratif est celui d’Amadou Djouldé Diallo arrêté sans convocation préalable le 27 février 2021, cela pour offense au chef de l’état et diffamation d’après le motif de l’arrestation.

Face à cette atteinte à la liberté de la presse, le C0SADD s’est inscrit dans la logique de défendre la loi et accélérer l’ouverture du procès depuis le 13 avril dernier au tribunal de Dixinn.

«La presse guinéenne est en danger. La liberté de la presse qui est l’oxygène de la démocratie a reculé de 24 points entre 2013 et 2020 en Guinée. Les journalistes que nous sommes, devrons agir pour exiger le respect de la loi. Le COSADD appelle toutes les associations de presse, les organisations de la société civile, les organisations de défense de droits de l'homme et toutes les personnes soucieuses du respect des droits humains en Guinée à agir pour la libération d’Amadou Djouldé Diallo », a déclaréce collectif.

ALY BANGOURA


COMMENTAIRES

Friday 25 June 13:52:39

 
 
 
 

Montius nos tumore inusitato quodam et novo ut rebellis et maiestati recalcitrantes Augustae per haec quae strepit incusat iratus nimirum quod contumacem praefectum, quid rerum ordo postulat ignorare dissimulantem formidine tenus iusserim custodiri.

224 © Copyright 2018, Tous droits réservés Site réalisé par: Poptrafic